top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMarie Marin

La cuisine idéale

Dernière mise à jour : 5 févr.

Ma cuisine idéale se situe au centre de la maison, elle est le centre névralgique car elle répond à un de nos besoins vitaux, MANGER.

Certains cuisinent, d'autres pas, mais dans la majorité des cas nous passons tous par la cuisine pour nous alimenter.


Il est donc important dans une rénovation, dans une création de penser la cuisine sous trois grands axes. Ces trois grands axes, qui sont en réalité trois finalités à atteindre afin que la cuisine réponde parfaitement aux besoins des usagers.

Convivialité, Esthétisme et Ergonomie.


Sur ce premier Post, je vais vous parler d'Ergonomie.

Lorsque je réalise une cuisine pour les autres nous devons connaître parfaitement les façons de vivre des futurs usagers de cette cuisine. Nous allons alors poser plein de questions !

Si elle reçoit beaucoup ses amis à manger ? Est ce qu'ils mangent dans la cuisine ou plus dans le salon ? S'ils aiment cuisiner ou juste réchauffer ?...



Si je commence par l'ergonomie c'est que pour moi c'est l'objectif le plus important à atteindre.

La cuisine aura beau ressembler à celle de la première page de couverture d'un magazine, si elle n'est pas utilisable et ergonomique les clients n'en seront pas satisfaits.

Mais l'Ergonomie qu'est-ce que c'est ? C'est comment notre corps se comporte par rapport aux éléments de cuisine.

La circulation dans une cuisine est indispensable comme dans le reste de la maison, mais plus particulièrement dans une cuisine ou le risque d'accident est élevé.

Il doit donc être possible de se croiser sans se bousculer, d'ouvrir la porte du four sans risquer de se brûler ou pouvoir remplir le lave-vaisselle depuis l'évier sans mettre de l'eau partout ou sans se faire mal au dos.

Pour simplifier, nous pourrions dire qu' "une cuisine ergonomique c'est une cuisine où l'on fait le moins de pas et pourtant là où il y a le plus de place pour circuler".

Cela semble paradoxal mais je crois que c'est un bon raccourci.

L'ergonomie c'est aussi se soucier de la taille de ses futurs usagers. La hauteur du plan de travail n'est pas à généraliser d'une cuisine à l'autre. Pour les personnes assez grandes il faudra des plans de travail à 95 cm du sol, pour les personnes plus petites entre 80 et 85 cm. De même s'il y a des meubles hauts, il faudra pouvoir les atteindre sans avoir recours systématiquement à un marchepied.

L'ergonomie c'est aussi répondre aux besoins des clients : est-ce qu'il a besoin d'un emplacement pour mettre ses légumes dans la cuisine sans avoir à aller les chercher dans l'arrière-cuisine ? D'où l'importance des premiers échanges avec les futurs usagers et de notre création.


L'ergonomie c'est aussi laisser suffisamment de place en plan de travail pour que si la personne cuisine beaucoup et bien qu'elle ait de l'espace pour cuisiner avec ses enfants et préparer des tartes ou des sablés.



En réalité l'ergonomie c'est le bien-être donc quoi de mieux que la cuisine réponde exactement à l'identité de notre client.

Nous ne sommes pas là pour imposer nos choix ou nos goûts, nous sommes là pour que l'évidence s'impose au client. C'est-à-dire pour que la cuisine réponde exactement aux besoins affirmés mais aussi aux plus cachés.

La vraie difficulté de notre travail en tant qu'architecte d'intérieur, c'est d'aller chercher au plus profond de nos clients. Afin de trouver le lieu et l'agencement qui va parfaitement leur convenir.

Alors parfois c'est un chemin long, sinueux et parfois l'évidence arrive très rapidement.

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page